La séance était présidée par le Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, représenté par son Secrétaire général. Elle a également réuni l’Ambassadeur de France, le Directeur de l’AFD Bamako, le Directeur général des Collectivités territoriales, le Directeur général de l’Administration territoriale, les Gouverneurs et les Présidents des régions de Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal et Ménaka.

A l’issue des débats, les participants ont pu se prononcer sur la stratégie et la logique d’intervention du dispositif, les zones d’intervention ciblées, le plan triennal 2020-2022 et le budget y afférent, l’état d’avancement au 31/12/2020, les difficultés rencontrées pour l’installation du dispositif.

Dans son allocution, l’Ambassadeur de France a salué la pertinence de ce dispositif qui fait l’unanimité auprès de toutes les parties prenantes et qui concoure à la paix et à la stabilisation du pays.

De son côté, le Secrétaire général du MATD a tenu à rappeler les acquis enregistrés par le Dispositif depuis son installation : l’opérationnalisation de la Cellule de coordination ; l’installation et le déploiement de trois conseillers dans les régions de Mopti, Tombouctou et Gao ; la réalisation d’un diagnostic territorial dans les cinq régions cibles ; l’élaboration des feuilles de route dans chacune des régions ; la formulation d’un plan d’actions triennal et du budget y afférent ; la signature d’un protocole d’accord entre le MATD et Expertise France qui est l’opérateur du projet.

Au terme des travaux, des remerciements ont été adressés à l’AFD pour la constance de son soutien à la politique de décentralisation du Mali.